A la vie, à la mort de Paule du BOUCHET



Mai 1944. Il neige. Il neige des fleurs de cerisier. Derrière ce brouillard de neige, un brouillard de larmes. Un petit garçon voit sa mère disparaître à jamais au bout d'un champ. Avril 1918. Le soldat est beau comme une photo. Il a dit qu'il était américain. Qu'il repartait pour le front et qu'il voulait offrir un cadeau à une femme. Juliette l'a conseillé au mieux, elle y a mis tout son coeur. Un poudrier. Il a dit qu'il voulait y faire graver des initiales... A travers sept nouvelles de guerre, des guerres de notre histoire proche, un fil, ténu comme une anecdote : celui de la vie qui continue, de la conscience qui parle trop clair, de l'amour plus fort que la pierre, de la mémoire qui ne s'éteint jamais. A la vie, à la mort. 

Je ne sais pas vraiment par où commencer cette chronique. J'ai décidé de lire ce livre pour le challenge 12 mois = 12 livres organisé par La Magye des Mots, en effet, pour le mois de mai, il était demandé de lire un livre dont la couverture était printanière. J'avais déjà entendu parler de ce livre lorsque j'étais à l'école mais je n'avais jamais eu l'occasion de le lire jusqu'à la semaine dernière où je l'ai trouvé à la médiathèque. Le timing était donc parfait pour l'emprunter.

Ce livre est un recueil de sept nouvelles écrite par Paule du BOUCHET. L'auteure raconte de petites histoires qui se passent pendant la guerre aussi bien la première que la seconde guerre mondiale. Je n'en dirais pas plus, je pense que le résumé en dit assez, je n'ai rien à rajouter sinon je risque d'en dévoiler peut être un peu trop.

Les histoires sont d'une longueur raisonnable, elles ne sont ni trop courtes ni trop longues. Je ne vous donnerai pas mon avis sur chacune des nouvelles, en revanche, un point commun regroupe celles-ci : l'émotion qu'elles dégagent. Chaque histoire est une bouffée d'émotion. L'époque à laquelle elles se déroulent en fait certainement beaucoup.

Je n'en dirais pas plus sur ce recueil car je pense qu'il faut simplement le découvrir. J'ai trouvé cette lecture très agréable et très rapide puisque le livre en lui même ne fait que 125 pages, ce qui est parfait avant de commencer un livre peut être plus complexe. De plus, ce livre est destiné aussi bien aux ados qu'aux adultes.

7 commentaires:

Noémie a dit…

NEWSLETTER

Bonjour, en cette fin de semaine je vous annonce l'arrivée de 3 nouvelles critiques:

* http://bibliophile.skyrock.com/3087729995-Du-domaine-des-murmures-de-Carole-Martinez.html
* http://bibliophile.skyrock.com/3087730397-Le-garcon-aux-yeux-gris-suivi-de-Le-Soldat-perdu-de-Gilles-Perrault.html
* http://bibliophile.skyrock.com/3087875711-Le-gentil-petit-diable-et-autres-contes-de-la-rue-Broca-de-Pierre.html

Mais aussi d'une nouvelle lecture

* http://bibliophile.skyrock.com/3031228722-posted-on-2011-09-13.html

Et enfin un ajout au bout de ma PAL pour parler de mes acquisitions:

* http://bibliophile.skyrock.com/3021592458-Ma-Pile-A-Lire-non-exhaustive.html


A très vite!! Noémie.

ps: pour ma part, je viens très vite lire tes nouvelles chroniques! Promis!

Livres-avis a dit…

"yeah super ! c'est ton premier partenariat avec une maison d'édition ?"

Oui :) Mais c'est pas encore sur à 100%, je fais un essai là :)

Marie a dit…

Déjà je trouve que la couverture est vraiment magnifique mais après l'histoire me tente moins. Dommage !

Sakinia a dit…

La couverture me plait beaucoup :)

bea285 a dit…

Je note un recueil de nouvelle peut être sympa un de ces quatre j'ajoute à ma wish list ^^

Noémie a dit…

Alors là... je l'ajoute à ma wish list!!!
J'adore la couverture, le titre et surtout j'adore les nouvelles!!! ^^
Ta critique donne très envie!

Noémie a dit…

Je me souviens!!! De cette auteure j'ai lu un livre, lorsque j'étais en troisième c'était le journal d'Adèle... Qui se passait aussi durant la guerre...